fuite d’eau qui doit payer
0 5 minutes 11 mois

Un dégât des eaux peut vite arriver, telle qu’une fuite sur une canalisation encastrée, une infiltration dans le toit, ne fuite sur une canalisation encastrée, un robinet mal fermé ou une baignoire qui déborde.

Dans les logements, ce sinistre est d’ailleurs le plus fréquent. Mais la question qui se pose comment savoir dans le cas d’un bien loué, qui du locataire ou du propriétaire doit prendre en charge le dégât des eaux ?

Pour gérer la situation sans accroc, on va répondre à toutes vos questions.

Qui prend en charge les frais, le locataire ou le propriétaire ?

Que l’on soit propriétaire ou locataire, le dégât des eaux est la bête de noire de tout le monde. Et sans aucun doute c’est bien au propriétaire de payer les frais, lorsqu’on habite le bien que l’on possède.

Mais la question est plus épineuse, lorsqu’une fuite survient dans une maison en location, ou dans un appartement vous devez dans ce cas appeler recherche de fuite non destructive. Selon le degré de responsabilité de chacun la facture revient soit au propriétaire, soit au locataire.

Responsabilité du locataire

Un locataire a pour obligation légale de veiller à son entretien courant, lorsqu’il occupe un logement. Concrètement, cela signifie qu’il doit faire en sorte que les installations du bien loué restent en bon état et doit s’occuper également des petites réparations :

Le dégorgement des canalisations, l’entretien et le remplacement de tous les joints, le remplacement des flotteurs et joints cloches des chasses d’eau, le remplacement des clapets et presse-étoupes des robinets

L’entretien de la chaudière.

Les frais sont à la charge du locataire, si le dégât des eaux fait suite à une négligence de lui.

En cas de mauvaise utilisation d’un équipement, le locataire est également responsable.

Par exemple : des toilettes bouchées par des produits qui auraient dégradé les conduits, une baignoire qu’on aurait laissé déborder par inadvertance.

Responsabilité du propriétaire

Le propriétaire de la maison a pour obligation légale de le fournir en bon état, lorsqu’il met un logement à la location. Concrètement, décent, sécurisé et ne pas comporter d’éléments vétustes cela signifie que son logement doit avoir toutes ces caractéristiques

Toutes les réparations lourdes, les menuiseries et la construction en elle-même du logement, qui ont notamment un impact sur le gros œuvre, sont à sa charge. Et c’est à lui de prendre en charge le sinistre, si le dégât des eaux fait suite à une négligence du propriétaire.

Et si la responsabilité n’est pas évidente ?

Le locataire a tendance à rejeter la faute sur le propriétaire et le propriétaire sur le locataire car bien souvent, il n’est pas facile de déterminer de façon claire à qui imputer la cause de la fuite d’eau.

D’ailleurs, on peut trouver un accord commun en partageant les frais dans le meilleur des cas.

Sinon le plombier qui intervient est généralement à même de vous aider à y voir plus clair, si l’on n’y parvient pas.

La recherche de fuite par un plombier

L’une des priorités, si vous faites face à un dégât des eaux, est de contacter un plombier pour identifier d’où provient la fuite et arrêter l’arrivée de l’eau il interviendra en urgence.

Le plus souvent, vous dire si l’origine de la fuite qu’il pourra également déterminer, est imputable au propriétaire ou au locataire.

Conclusion

En guise de conclusion, avant de faire intervenir un plombier contactez toujours votre propriétaire si vous êtes locataire. Sans quoi il pourrait refuser de prendre en charge des dépenses, le propriétaire doit être tenu au courant.