démarches à suivre pour pouvoir vendre un terrain à Bruxelles
0 4 minutes 7 mois

Les propriétaires qui souhaitent se séparer de leur terrain doivent respecter un certain nombre de procédures. La réalisation de ces étapes permet d’éviter plusieurs problèmes, mais aussi d’accélérer le processus de vente. Pour mener à bien votre projet, vous pouvez faire appel au service d’un professionnel.

Toutefois, vous avez également la possibilité d’entreprendre les opérations nécessaires par vous-même. Cela permet de faire des économies sur les commissions des agents immobiliers. Ce guide vous permettra de connaître les différentes choses à faire pour réussir à céder votre terrain dans les meilleurs délais.

Se rapprocher de la mairie dans laquelle se situe le terrain

C’est la première chose à faire si l’on veut mettre en vente un terrain. L’objectif est de consulter le plan local d’urbanisme afin de déterminer le statut de votre parcelle. Il convient de préciser qu’il ya les terrains constructibles et agricoles. À noter que si votre parcelle est dite constructible, vous pouvez en tirer un bon prix. Tout dépend de la zone géographique dans laquelle elle se trouve. Ce ne sera toutefois pas le cas s’il s’agit d’un terrain agricole.

C’est aussi une manière d’être fixé sur la possibilité pour le propriétaire de céder ou non son lopin de terre. Il faut savoir que si la commune ne dispose pas d’un PLU, on peut toujours se référer au Règlement national d’urbanisme ou RNU.

La délimitation du terrain

Dans cette partie, l’intervention d’un géomètre expert est requise. Il se chargera de mesurer le terrain pour connaître avec précision la superficie réelle de la propriété. Pour ce faire, il peut se baser que les dispositions du plan local d’urbanisme et du plan d’occupation du sol. Le bornage interviendra après tout cela. Il est recommandé même si le bien est indépendant.

La délimitation du terrain

Si le terrain est entouré de plusieurs propriétés privées, ces limites devront être définies par le géomètre. L’opération requiert pour cet expert de réunir :

  • Les titres de propriété des voisins
  • Les plans annexes à l’acte de vente
  • Les propos des voisins

Un procès-verbal de cette opération sera établi pour tous les voisins avec leurs signatures respectifs. Le géomètre réalisera après le bornage du terrain. En parcourant le site https://vendre-un-terrain.be/, vous aurez plus de renseignements sur le sujet.

L’estimation du terrain

C’est l’une des tâches les plus délicates dans les démarches à suivre pour vendre un terrain. Pour déterminer le prix de votre parcelle, il faut prendre en compte un certain nombre de critères. Cela permet d’avoir un juste prix. Il faudra alors se référer à :

  • La superficie du terrain
  • La présence ou non de servitudes
  • La facilité de raccordement aux réseaux publics : eau, électricité, gaz, téléphone, internet
  • L’accessibilité
  • La distance entre le terrain et la voie publique
  • La proximité avec les différentes commodités
  • Prix pratiqué sur le marché immobilier
  • La localisation géographique de la parcelle…

Plusieurs professionnels peuvent vous aider à évaluer votre terrain en totale objectivité. Il en est ainsi notamment des notaires ou des agents immobiliers.

À noter que c’est le prix qui permettra de trouver rapidement un acheteur ou de dissuader un acquéreur potentiel. D’où l’importance de cette étape.